Une soudaine envie de vagabonder…

Cela fait maintenant 2 mois que je suis rentré de mon premier périple à vélo. Le retour à la « réalité » s’est fait en douceur, je me suis amusé pendant 15 jours, je me devais à mon retour de reprendre les choses « sérieuses ».

Après avoir trouvé une nouvelle formation pour la rentrée prochaine, j’ai accumulé les missions d’intérim afin de patienter jusqu’à la date de rentrée (29 Juillet). J’ai découvert l’usine, le travail à la chaîne, l’aliénation de l’homme. J’ai contribué à la pérennisation de notre société de consommation en travaillant dans la grande distribution. Bref ces différentes expériences ont réanimé en moi de nouvelles réflexions sur la vie.

Puis, il y a quelques jours, j’ai eu une soudaine envie de reprendre le large, rien que quelques kilomètres, VAGABONDER ! Non ce terme n’a pas qu’un sens péjoratif. A mes yeux, il désigne aussi une personne qui souhaite prendre part à une aventure qui va le mener à changer son mode de vie sédentaire et ainsi son regard sur les choses. J’ai donc repris ma remorque, ma toile de tente et hop !

Pour aller où ? Pour ces quelques jours, le lieu n’avait pas vraiment d’importance. Se retrouver seul avec ma machine, découvrir de nouvelles routes, de nouveaux paysages, était mon seul but. Me confronter avec la nature, passer quelques heures de ma journée à pédaler, pédaler, être libre. C’est peut être un moyen de fuir (en tout cas une possibilité), mais on se sent invincible et loin de tout.

On décide nous-même des routes que l’on souhaite prendre, l’heure et l’endroit pour s’arrêter. La nature devient alors notre terrain de jeu ! Bien sûr, ces sentiments de liberté sont personnels et subjectifs tout comme la notion de bonheur. Chacun à sa propre définition, encore faut-il la trouver !

Vu qu’il fallait tout de même choisir une destination, je me suis tourné vers la Loire, et plus précisément vers l’un de ses châteaux…

Découvrez ce court périple ici !

Chenonceau, ou comment le passé rattrape le présent

Rate this post
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *