Quand le vent souffle, le cycliste souffre !

8h30 et prêt à partir du Château d’Olonne en direction de Chatelaillon ! Mais alors que je monte sur ma monture, j’entends un bruit à chaque tour de roue…Mon sac qui frotte ? Et Non ! Mon pneu de remorque était à plat ! 1ère crevaison du voyage ! Ne voyant pas de trous sur le pneu, j’essaye de le regonfler mais je n’ai emmené avec moi qu’une pompe à vélo « petite valve » non compatible avec la chambre à air de la remorque. – Erreur de débutant – Je cours donc dans tout le camping à la recherche d’un gonfleur et bingo ! Un retraité belge m’en prête volontiers un ! Mais malheureusement pour moi, il s’agissait bien d’une crevaison…Et là encore un autre souci se confronte à moi, je n’ai pas emmené de démontes pneus (pourtant notés sur ma liste^^), ce n’est pas grave, une fourchette fera entièrement l’affaire (astuuuuuce !!)

Au final ce n’est pas grand-chose mais l’on perd vite du temps.

Une fois lancé, je quitte rapidement le bord de mer pour rejoindre les marais et là je comprends assez vite que la journée s’annonce longue et difficile. En effet un vent fortement défavorable va m’accompagner pendant tout le parcours.

image

Malgré tout, les kilomètres s’enchainent et une fois arrivé à la Tranche sur Mer, je vais vite acheter une nouvelle chambre à air, on ne sait jamais ! Puis je reprends ma route en traversant l’Aiguillon sur Mer qui porte encore les séquelles de la tempête Xynthia qui avait frappé la ville en Février 2010.

Après avoir traversé St Michel en l’Herm puis contourné Marans, j’arrive en Charente Maritime, je parcours une petite partie du Marais Poitevin puis je me retrouve à longer le canal de « Luçon à La Rochelle » avec des passages sinueux à travers champs et un vent de face toujours présent !

image
Côté marais
image
Côté terre

Malgré les kilomètres dans les jambes, j’ai apprécié de terminer par la traversée de La Rochelle tout en longeant la côte, et cela jusqu’à Chatelaillon.

 

image
Port de plaisance de La Rochelle

 

Au final je suis arrivé assez tard au camping et n’ayant pas de wifi gratuit sur place je n’ai pu continuer le blog. D’un autre coté je n’aurai eu à peine le temps, en effet, un couple de camping-cariste m’a invité à prendre l’apéro (ils ont invité les voisins d’à côté aussi^^) et j’ai trinqué à l’eau afin de rentrer sans accident à ma tente !

PS: Malheureusement, toujours aussi peu de photos, car quand le wifi est gratuit, la bande passante est faible (afin de souscrire au forfait payant si on souhaite plus rapide^^ CQFD) !

itinéraire

L’étape 5, c’est par ici !

En traversant la Charente !

Rate this post
0

2 Comments

  1. Charly
    5 mai 2016
    Reply

    Coucou, compresse ou redimensionne tes images avant l’upload et tu n’auras plus de soucis de bande passante;-) Taille <150ko, c'est amplement suffisant pour un blog et ca t"evitera ce genre de désagréments.
    Bonne route!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *