Les Landes, me voilà !

Au réveil ce matin, le ciel était encore menaçant et le camping encore endormi. L’étape consiste à rejoindre Mimizan dans Les Landes. Je commence par traverser Andernos les Bains puis Gujan-Mestras, première ville au nom à consonance ibérique . Alors un peu ennuyeuse, l’étape va s’animer sur une vingtaine de kilomètre. En effet aux abords de La Teste de Buch (bassin d’Arcachon), la route est fermée, plus de 800 motards passent sous mes yeux ! Il s’agit de « Wingers » (possesseurs d’Honda) à ne pas confondre avec les Bikers (pilotes d’Harley). Ils viennent de toute l’Europe et défilent par couleurs. Spectacle sonore haut en couleurs !

Puis je reprends ma route en direction de Biscarrosse. Après avoir longé la Dune du Pilat (ou du Pyla), je tombe nez à nez avec un des campings les plus célèbres de France….

20160507_105824
Dune du Pilat (plus impressionnant en vrai qu’en photo)
20160507_110127
Alors, on n’attend pas Patrick ?

Avant d’arriver à Biscarrosse, je me suis « amusé » à grimper de belles petites côtelettes aux forts pourcentages. Après ça, il me restait encore 50km. Ces derniers ont été longs et difficiles. Sur une route dégagée, j’ai souffert du vent et des pluies orageuses, et peut-être aussi des efforts consentis depuis près d’une semaine maintenant. Mais au final, le plaisir l’emporte et à chaque que je pose ma tente, je n’attends que le lendemain matin pour repartir !

20160507_125101
Lac de Biscarrosse

Une fois arrivé au camping de Mimizan-Plage, je suis allé au centre-ville, animé pour ce week-end. Les premières spécialités basques apparaissent, l’accent des habitants aussi. Le ciel est maintenant totalement dégagé et il fait à nouveau chaud.

20160507_172418
MImizan-Plage

itinéraire

Voilà, après 7 jours et 780km je vois Hendaye se rapprocher de plus en plus. Avant ça, je dois traverser encore une grosse partie de la forêt des Landes ! Demain le vent et les orages devraient continuer à m’accompagner. Malgré tout, je garde toujours le même plaisir que lors de mon départ, surtout que depuis 200km les aménagements cyclables sont bien un ton au-dessus que précédemment (excepté la Vendée).

L’étape 8 et 9, c’est par ici !

Hendaye, ou la ville qui sait se faire attendre.

 

Rate this post
0

2 Comments

  1. Charly
    8 mai 2016
    Reply

    Pas cool de pas avoir attendu Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *