La forêt, dernier rempart avant Hendaye.

Cette nuit, et pour la première fois, la température n’est guère descendue. Au réveil il fait donc doux, adieux veste thermique ! Le ciel s’annonce orageux, le vent est toujours présent…et de face comme depuis quelques jours.

A 8h15 je quitte le camping et aussitôt je me retrouve sur la piste cyclable. Sur les 107km de mon étape, 103 sont en forêt et je ne vais traverser que deux villes avant d’arriver à Arès !

20160506_082827
début de mon étape…et si vous cherchez bien vous pouvez voir deux biches, une de chaque côté de la route, sur cette photos

Mais quand je dis « pistes cyclables », je devrais plutôt employer le terme de « routes cyclables ». En effet, il s’agit de véritables routes bitumées uniquement au service des cyclistes. C’est le premier département que je vois équipé de cette sorte !

Mais avec le vent et des lignes droites de plusieurs kilomètres, le début est difficile. Surtout qu’en cette heure matinale, je ne croise pas grand monde. Puis après 2 heures de selle, je commence à rencontrer de plus en plus de cyclistes….et la plupart d’entre eux (qu’ils soient triathlètes, coursiers ou même VTTistes !) ont équipé leur vélo de prolongateurs…c’est dire de la monotonie de la route ! D’ailleurs, si vous cherchez de bons prolongateurs, rapport qualité/prix intéressant et adaptable sur presque tous les vélos, voici le lien : prolongateurs de vélo

(vous pouvez ajouter un peu de guidoline (ruban de guidon) au bout des prolongateurs afin de gagner en confort et esthétisme)

Mais ces moments-là, je les cherchais aussi. Se retrouver seul permet de penser et d’aller très loin dans sa réflexion.

20160506_110257

Mais après 55km, les choses vont changer. Je suis toujours dans la forêt mais je me retrouve dans les dunes d’Hourtin, la piste cyclable est plus cabossée et plus étroite. Mais je dois surtout faire face à un enchainement de « coups de cul » (petites côtes courtes mais pentues) pendant une quinzaine de kilomètres. Sur des passages entre 10 et 12%, je suis obligé de « tout mettre à gauche » et sans pouvoir me mettre en danseuse (à cause de la remorque) j’essaye de vaincre les ardennaises du Sud-Ouest !

A 20km du but, je m’arrête déjeuner. Là je fais la rencontre d’un rugbyman/surfeur basque, j’en profite pour récupérer quelques bonnes adresses et bons plans sur Hendaye.

C’est donc à seulement 2km du camping que je quitte la forêt pour arriver à Arès, fin de ma sixième étape.

itinéraire

L’étape 7, c’est par ici !

Les Landes, me voilà !

 

Rate this post
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *