En traversant la Charente !

Après avoir récupéré de ma journée d’hier (enfin je l’espère^^), je quitte le camping à 8h30 en direction de l’embarcadère de Royan afin de traverser l’estuaire de la Gironde par bateau.

20160505_073255
Vous m’aidez à plier la tente ?

Alors que la première heure a pour but de rejoindre Rochefort, je suis obligé de m’arrêter à plusieurs reprises. Ma roue arrière se détache par deux fois (l’attache rapide fournit avec la remorque me joue des tours) puis se sont mes patins de freins (à disque) qui se dérèglent et touchent les disques. Mais je garde confiance en mon matériel, on doit faire ce voyage à trois : moi, ma remorque, et mon vélo. Seul je n’y arriverai pas !

image
Rochefort

Une fois arrivé à Marennes (la cité des huitres), je suis surpris par les bouchons et par le monde présent (nous sommes un jour férié certes, mais quand même !). A partir de là je vais rentrer dans la forêt domaniale de la Courbe (puis dans celle de St Augustin les Mathes) et y rester pendant de nombreux kilomètres. Avant d’arriver à Royan, je contourne le zoo de la Palmyre.

image
Éternel ligne droite

Arrivé à l’embarcadère, je suis surpris par la file de voitures en attente (sur environ 1km !), les dernières devront surement attendre les autres départs et certains ont même du se résigner à l’idée de faire la traversée aujourd’hui ! Heureusement pour cyclistes et piétons, un accès spécial est prévu. Une fois sur le ferry, tous les passagers sont invités à monter sur le pont. Le bateau est bien plus impressionnant que je ne le pensais (je m’attendais plus un bac), sa capacité est de 300 passagers et 40 voitures !

20160505_140943
Vue de Royan, depuis le bateau

Après, il ne me restait plus que 13km pour arriver à Soulac, dans un camping en pleine forêt.

itinéraire

 L’étape 6, c’est par ici !

La forêt, dernier rempart avant Hendaye.

Rate this post
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *